Votre capsule historique hebdomadaire : la plage du Foulon !

Avant la plage… 

Vue de l’Anse-au-Foulon, vers 1900
Fonds J. E. Livernois Ltée — BAnQ Québec (P560, S1, P378)

L’histoire de Sillery est celle du commerce du bois et principalement de la construction navale. Les nombreuses habitations ouvrières qui longent les chantiers en bordure du chemin du Foulon attestent de cette activité économique. En fait, cela est vrai jusqu’au déclin du commerce du bois à Québec vers la moitié du 19e siècle. Ce ralentissement est dû à la concurrence entre Québec et Montréal pour le monopole du commerce maritime. En fait, Montréal a l’avantage d’avoir plusieurs liaisons ferroviaires à proximité. C’est pour cette raison que les marchands favorisent la métropole. Devant le déclin du commerce du bois et de la construction navale, les riches marchands quittent progressivement leurs domaines situés en amont de l’Anse-au-Foulon. À cette période, les chantiers navals ferment les uns après les autres. L’accroissement de la population de cette région devient aussi stagnant. 

 

 

 

 

Une plage en ville 

Sillery — Chemin des Foulons – Plage du Foulon, vers 1945.
Provenance : BAnQ numérique

Au début du 20e siècle, le Chemin de fer National Transcontinental s’installe le long des berges de l’Anse-au-Foulon. Un terminal y est construit afin d’accueillir les navires à fort tirant d’eau. Les gestionnaires y voient une occasion de relancer le commerce maritime en accueillant les navires qui sont incapables de se rendre à Montréal. À cette même période, le Quebec Yatch Club doit quitter le bassin Louise. Malgré quelques difficultés techniques en raison des courants forts, il décide de s’installer à l’ouest de l’Anse-au-Foulon vers 1927.

Baigneurs à la plage du Foulon, vers 1930
Provenance : Archives de la Ville de Québec, N083639

Par un bel accident causé par les travaux de dragage faits pour la nouvelle zone portuaire, le sable retiré du fond du fleuve et déposé à proximité forme une plage où les adeptes de la baignade profitent de l’eau. C’est ainsi que se crée la plage du Foulon vers les années 1930. Les habitants des environs sont ravis d’avoir une nouvelle plage si près et la fréquentent tout au long de la période estivale. Les baigneurs ainsi que les pêcheurs profitent de ce nouvel accès au fleuve. Devant l’affluence importante, la ville de Sillery instaure de nouvelles règles pour imposer un certain cadre moral, notamment en décrétant un code vestimentaire pour la baignade. La ville fait également construire des cabanes afin d’accommoder les nombreux visiteurs. La Ligue de sécurité du Québec qui assure la gestion de la plage à sa création. Toutefois, la ville de Sillery prend en charge la gestion de la plage vers 1952. Elle est si populaire qu’à l’été 1964 et celui de 1965, la station de radio CHRC diffuse l’émission Vacances animée par Guy Thivierge en direct de la plage du Foulon. Vers la fin des années 1960, la plage du Foulon est renommée la plage Champlain. Sa popularité s’essouffle au profit des piscines de quartier et la qualité de l’eau est remise en question. À cette période, la plage est fermée par le ministère de la Santé du Québec en raison de la pollution de l’eau. Elle est ensuite rouverte, mais il demeure interdit de s’y baigner. 

 

Aujourd’hui… La renaissance de la plage du Foulon ?

Avec les années, l’urbanisation de Sillery et la circulation automobile entre la Rive-Nord et la Rive-Sud force un réaménagement du boulevard Champlain. Cette situation amène alors la destruction d’une partie du chemin du Foulon et coupe l’accès aux berges et au fleuve à la population. Aujourd’hui, la Commission de la Capitale-Nationale du Québec veille à la troisième phase du réaménagement de la promenade Champlain. Ce projet s’étend de la côte de Sillery à la côte Gilmour. Il comprendra notamment une plage urbaine ainsi qu’un bassin de baignade. 

 

Brève bibliographie

« Anse au Foulon ». Ville de Québec. https://www.ville.quebec.qc.ca/citoyens/patrimoine/quartiers/sillery/interet/anse-au-foulon.aspx, consulté en mai 2022. 

« Notre histoire : Un regard sur l’histoire d’un des plus vieux Yacht-Club en Amérique du Nord ». Le Yacht-Club de Québec. https://ycq.ca/notre-histoire/, consulté en mai 2022. 

« Projets en cours : phase 3 de la promenade Samuel-De Champlain ». Commission de la Capitale-Nationale du Québec. https://www.capitale.gouv.qc.ca/projets-en-cours/phase-3-de-la-promenade-samuel-de-champlain/, consulté en mai 2022. 

« Une plage en ville : l’histoire de la plage du Foulon ». Société des Gens de Baignade. http://www.gensdebaignade.org/Plage_du_foulon.htm, consulté en mai 2022. 

LAVOIE, Jonathan. « Plage urbaine pour la promenade Samuel-De Champlain : l’entente est signée ». Radio-Canada, 13 juin 2019. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1182221/promenade-samuel-champlain-entente-cn-mtq-ccnq-quebec, consulté en mai 2022. 

LAVOIE, Kathleen. « Le passé glorieux de la baignade à l’Anse au Foulon ». Le Soleil numérique, 29 mai 2018. https://www.lesoleil.com/2018/05/29/le-passe-glorieux-de-la-baignade-a-lanse-au-foulon-157ebcfe5430f3807cae6d6b238736b7, consulté en mai 2022. 

OUELLET, Jérôme. « L’anse au Foulon (1872) ». Vues anciennes de Québec, 27 mai 2014. https://histoireurbaine.wordpress.com/2014/05/27/lanse-au-foulon-1872/, consulté en mai 2022. 

ROY, Léo. « Nos étés à la plage du Foulon ». Le Soleil numérique, 24 juin 2016. https://www.lesoleil.com/2016/06/24/nos-etes-a-la-plage-du-foulon-306f743c5906f9280e3261dc55fe54d0, consulté en mai 2022.