Votre capsule historique hebdomadaire : Le chemin Saint-Louis !

L’histoire de Sillery est souvent celle des grands domaines, de leur architecture et de la culture en général. Au-delà de ces bâtiments et ces évènements culturels, il faut dire que leur emplacement est pertinent et mérite un approfondissement géographique et historique. 

Photo aérienne du chemin Saint-Louis, vers 1948

De fait, le chemin Saint-Louis, aussi connu comme le chemin Cap-Rouge à l’époque, est l’une des plus vieilles routes de la région. Comme aujourd’hui, cette voie de communication sert à relier Québec à Cap-Rouge. Sa première apparition dans les cartes géographiques, sous le nom de « grand chemin qui va de Québec au Cap-Rouge », remonte au 17e siècle, et plus précisément vers 1636. À cette période, le chemin fait également partie du prolongement du Chemin du Roy reliant Québec et Montréal. Selon James MacPherson Le Moine, cette artère est plutôt sinueuse et elle est bordée d’importantes forêts. Avec les années, le chemin est modifié afin d’accommoder les nouvelles constructions comme Spencer Wood, aujourd’hui le parc du Bois-de-Coulonge, et le couvent de Jésus-Marie. Plusieurs terres réservées à l’agriculture entourent également le chemin.

Le chemin Saint-Louis, au coin du boulevard Pie-XII, en 1960. Provenance : archives du journal Le Soleil.

Le chemin Saint-Louis borde le plateau au-dessus d’une importante falaise. Cet endroit est apprécié par sa vue et son paysage forestier. De nombreuses villas et autres bâtiments sont construits dès la fin du 18e siècle. Vers le 20e siècle, le chemin est encore très brut et rudimentaire. Vers 1920, il est élargi et bitumé afin d’accueillir de nombreuses automobiles. Il s’agit de la seule route qui sépare les deux rives. Ce n’est qu’en 1945 que cette circulation est redirigée sur le boulevard Laurier. 

Le chemin Saint-Louis vers 1948, photo par R. H. Taschereau. Provenance : BAnQ

Le chemin Saint-Louis se développe alors au gré des constructions résidentielles, scolaires et commerciales qui l’avoisinent, et ce pendant plus de trois siècles. Aujourd’hui, cette voie de circulation est au cœur d’une communauté riche en culture et en histoire. 

 

Bibliographie

« Chemin Saint-Louis ». Ville de Québec. https://www.ville.quebec.qc.ca/citoyens/patrimoine/quartiers/sillery/interet/chemin-saint-louis.aspx#:~:text=Le%20chemin%20Saint%2DLouis%20est,et%20des%20ensembles%20r%C3%A9sidentiels%20modernes., consulté le 4 septembre 2022. 

GOBEIL, Gérald. « Le Chemin St-Louis : bien patrimonial ». Québec urbain. https://www.quebecurbain.qc.ca/2010/02/23/le-chemin-st-louis-bien-patrimonial/, consulté le 4 septembre 2022. 

LÉGARÉ, Denyse et Paul LABRECQUE. « L’arrondissement historique de Sillery ». Histoire de raconter. 26 p.

MORENCY, Rémy. « Caractérisation des paysages du chemin Saint-Louis ». AnnexeU. 171 p.