La Nativité (Sandro Botticelli, 1476-1477)

Calendrier de l’Avent, jour 8 : BethlĂ©em, ville sainte de l’Ancien et du Nouveau Testament

La tradition chrĂ©tienne fait de BethlĂ©em la ville oĂč Marie et Joseph se sont rendus pour participer au recensement de l’empereur Auguste. Cette tradition fut retenue par le christianisme : selon la tradition, c’est dans cette ville oĂč JĂ©sus est nĂ©, dans une crĂšche, entourĂ© des bergers et de leurs troupeaux. À BethlĂ©em fut construite la Basilique de la NativitĂ©, au-dessus de la grotte oĂč il serait nĂ©.

L’Ă©glise de la NativitĂ©

ConsidĂ©rĂ©e comme la plus ancienne Ă©glise toujours existante, l’Église de la NativitĂ© a Ă©tĂ© Ă©difiĂ©e par l’empereur Constantin 1er (272-337), converti au christianisme par sa mĂšre sainte HĂ©lĂšne (celle qui trouva les reliques de la Vraie Croix). En 327, sainte HĂ©lĂšne a demandĂ© Ă  son fils l’érection d’une cathĂ©drale lĂ  oĂč JĂ©sus serait nĂ©. Six ans plus tard, l’évĂȘque de JĂ©rusalem, Macaire, annonce Ă  l’empereur que la cathĂ©drale est terminĂ©e. Elle est consacrĂ©e par sainte HĂ©lĂšne le 31 mai 339. L’abside octogonale comportait dĂšs l’origine un escalier qui permettait d’atteindre la grotte situĂ©e sous l’édifice.

Malheureusement, en 529 ou en 556, la rĂ©volte des Samaritains de JudĂ©e contre les Byzantins voit l’incendie de la cathĂ©drale de Constantin. C’est l’empereur Justinien 1er (482-565) qui fit bĂątir l’actuel Ă©difice en modifiant le plan afin de rĂ©pondre aux modifications liturgiques : allongement de la nef, ajout des transepts. C’est dans cette Ă©glise, lors de la PremiĂšre Croisade, que le 25 dĂ©cembre 1100, Beaudoin de Boulogne est couronnĂ© roi de JĂ©rusalem. Elle est actuellement administrĂ©e par l’Église catholique, l’Église orthodoxe de JĂ©rusalem et par l’Église apostolique (grĂ©gorienne) armĂ©nienne. Depuis 2012, elle est inscrite au Registre du patrimoine mondial de l’HumanitĂ© (UNESCO). AprĂšs 5 annĂ©es de restauration, les mosaĂŻques de la NativitĂ© ont pu ĂȘtre inaugurĂ©es Ă  temps pour les fĂȘtes de la NativitĂ© de 2018.

Du savoir et des visites en quelques clics

 

Bethléem, ville des deux Testaments

Pourtant, l’Ancien Testament mentionne aussi l’importance de cette petite ville du Royaume de Juda. Dans le Livre de MichĂ©e, la ville est mentionnĂ©e comme dĂ©jĂ  ancienne : « Ses origines remontent aux temps anciens, aux jours d’autrefois  ». Selon la Bible, c’est Roboam, fils de Salomon qui en fit la construction. Étymologiquement parlant, BethlĂ©em voudrait dire « la maison du pain », Ă  moins qu’elle ne rĂ©fĂšre Ă  une ancienne divinitĂ© cananĂ©enne, Laham. L’Ancien Testament mentionne aussi que c’est dans cette ville que Ruth, la veuve moabite se convertit Ă  la foi de MoĂŻse afin d’épouser Boaz. De leur union naĂźtra JessĂ©, pĂšre du roi David. C’est toujours dans le Livre de MichĂ©e qu’on retrouve cette prĂ©diction : « Et toi, BethlĂ©em Éphrata, le plus petit des clans de Juda, c’est de toi que sortira pour moi celui qui doit gouverner IsraĂ«l. Ses origines remontent aux temps anciens, aux jours d’autrefois ». Un an plus tard, ce sera IsaĂŻe qui fera une derniĂšre prophĂ©tie concernant BethlĂ©em : « Un rameau sortira de la souche de JessĂ©, pĂšre de David, un rejeton jaillira de ses racines. Sur lui reposera l’esprit du Seigneur : esprit de sagesse et de discernement, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur “.


Demain, nous vous offrirons un nouveau cadeau. Restez Ă  l’affĂ»t !

Vous souhaitez continuer de retrouver l’actualitĂ© liĂ©e Ă  notre calendrier de l’Avent ? Consultez notre section « nouvelles » !
Vous aimeriez interagir avec nous ? Consultez notre page Facebook !
Joyeuses FĂȘtes !