Calendrier de l'avent, jour 23

Calendrier de l’Avent, jour 23 : La Saint-Sylvestre 🎁

Aujourd’hui, dans le cadre du jour n°23 de notre calendrier de l’Avent, nous vous proposons d’en apprendre plus sur la Saint-Sylvestre !

Qui est Saint Sylvestre ?

Saint Sylvestre est né à Rome et a été intronisé Pape (33e) sous le nom de Sylvestre 1er le 31 janvier 314. Il est décédé dans la même ville en 335. Il peut se considérer comme un pape relativement chanceux, car son règne de 21 ans est d’une longévité phénoménale pour l’époque. D’ailleurs, son prédécesseur, Miltiade n’occupât l’épiscopat que de 311 à 314. Sous l’égide de Miltiade, l’Église romaine dut affronter une forme de schisme, la querelle donatiste.

En plus, c’est vers 313 que Constantin 1er décrétât l’Édit de Milan qui accordait la liberté de culte aux chrétiens. Ainsi, la crainte des persécutions de l’État romain envers les chrétiens n’était plus une préoccupation quotidienne pour Sylvestre. C’est aussi sous le règne de Sylvestre que la ville de Rome s’est démarquée comme le centre de la chrétienté d’Occident. Enfin, c’est Saint Sylvestre qui baptise Constantin 1er, ce qui en fait le premier empereur romain à être baptisé.

Pourquoi fête-t-on la Saint-Sylvestre ?

Pour commencer, la fête de la Saint-Sylvestre n’est pas liée au Nouvel An avant la fin du 16e siècle. Jusque-là, le Nouvel An était célébré soit le 1er mars, ou bien lors des célébrations pascales, alors que la Saint-Sylvestre était célébrée le 31 décembre, date où Sylvestre fut canonisé. À l’époque, le premier mars semble être la date privilégiée pour le Nouvel An, car cette date coïncide avec le Nouvel An romain, ainsi que le début des festivités en l’honneur du dieu Mars. Afin de ménager l’élite romaine, ou bien faciliter leur conversion, le calendrier liturgique catholique s’est calqué sur le calendrier romain.

Ensuite, dans un but de s’éloigner de plus en plus des pratiques païennes, le clergé a migré la fête du Nouvel An vers les célébrations pascales. Dans les années qui suivirent, la célébration du Nouvel An au niveau de la politique devint de plus en plus difficile. En effet, étant donné que Pâques se fête à des dates aléatoires, il devenait presque impossible de faire la gestion des royaumes efficacement, et ce principalement avec les musulmans qui fêtaient leur Nouvel An (Awal muharram) le premier janvier afin de célébrer une période de 4 mois dans lequel la paix ou des trêves devaient être observées selon les chiites. C’est en 1564 que la date du 1er janvier est établie comme le renouveau de l’année. Cette décision fut prise lors du Concile de Trente.

En plus de souligner la canonisation de l’un des premiers saints de la religion catholique, le choix de cette date marquait aussi la mi-parcours des fêtes de Noël qui débutaient le 25 décembre avec la naissance du Christ et se terminaient le 6 janvier avec la célébration de l’Épiphanie (fête des Rois).

Saint-Sylvestre ou Nouvel An ?

Avec le passage des années, les célébrations entourant la Saint-Sylvestre furent de plus en plus assimilées à celles du Nouvel An à proprement dit. Dans le même ordre d’idée, la fête d’Halloween est soulignée par la collecte des bonbons des enfants, alors qu’à l’origine, Halloween n’était seulement que la veille de la Toussaint, la fête de tous les saints. Ou bien, comme la Saint-Jean-Baptiste qui est liturgiquement fêtée le 24 juin (fête païenne du solstice d’été), qui est devenue la fête des Québécois et dont le sens religieux a été mis aux oubliettes.


Demain, nous vous offrirons un nouveau cadeau. Restez à l’affût !

Vous souhaitez continuer de retrouver l’actualité liée à notre calendrier de l’Avent ? Consultez notre section « nouvelles » !
Vous aimeriez interagir avec nous ? Consultez notre page Facebook !
Joyeuses Fêtes !

Évènements à venir