Domaine public Le pont de glace de Québec dessiné par James Pattison Cockburn, vers 1830.

Calendrier de l’Avent, jour 19 :Une histoire des loisirs d’hiver à Québec ❄️

Aujourd’hui, dans notre capsule n°19 de notre calendrier de l’Avent, apprenez-en plus sur les loisirs d’hiver à Québec !

Les ponts de glace

Au 19e siècle, un des endroits privilégiés par les résidents de Québec et Lévis est le pont de glace formé sur le fleuve Saint-Laurent en période hivernale. Il s’agit d’un lieu de rassemblement très animé, où se côtoient des gens de tous les milieux. Certains s’y promènent en amoureux, alors que d’autres y vont pour faire bouger leurs compagnons à quatre pattes. Les amateurs de sport y trouvent aussi leur compte, puisque plusieurs en profitent pour s’adonner à des courses de traîneaux ou au patin sur glace.

Pour échapper au froid, un arrêt aux caboulots s’impose. Ces petites cabanes, véritables tavernes sur glace, offrent aux passants de quoi se réchauffer. Celles-ci échappent aux juridictions de la ville concernant les débits de boisson et sont donc l’endroit idéal pour prendre un p’tit coup !

Le patin sur glace

Le fleuve Saint-Laurent est longtemps resté « la patinoire » des habitants de Québec. Popularisé au cours du 19e siècle par les Britanniques, le patin sur glace est rapidement devenu l’une des activités favorites des citadins. En 1852, la Capitale-Nationale est la première ville au pays à se doter d’une patinoire intérieure. Plusieurs villes canadiennes lui emboîteront le pas, notamment Sherbrooke, Montréal et Toronto. De nos jours, le patinage continue d’être apprécié par les citoyens de Québec comme en témoigne la création de la patinoire de la Place D’Youville en 1994. Cette patinoire urbaine accueille aujourd’hui près de 40 000 personnes par année.

Le Carnaval de Québec

C’est à Frank Carrel, propriétaire du Quebec Daily Telegraph, que revient l’initiative d’organiser en janvier 1894 un premier grand carnaval hivernal à Québec. Les citoyens sont alors conviés à assister à différentes activités tels que des courses à canot sur glace, des spectacles de patinage artistique et des parties de hockey. Malgré son grand succès, il faut attendre plusieurs décennies avant de voir apparaître à nouveau un carnaval de l’envergure de celui de 1894. En effet, grâce à la participation de gens d’affaires, l’événement connaît un second souffle en 1955. C’est également à ce moment que Bonhomme fait sa première apparition devant les portes Saint-Jean. Depuis, l’événement ne cesse d’attirer des gens de partout dans le monde et constitue un véritable attrait pour la Capitale-Nationale.

 Carnaval d'hiver de Québec de 1894. Quartier Saint-Jean-Baptiste - Avenue Honoré-Mercier - Carnaval © Bibliothèque et Archives nationales du Québec


Carnaval d’hiver de Québec de 1894. Quartier Saint-Jean-Baptiste – Avenue Honoré-Mercier – Carnaval
© Bibliothèque et Archives nationales du Québec

Vous aimeriez en apprendre plus sur les loisirs d’hiver et découvrir ceux qui étaient pratiqué, entre 1930 et 1970, à Sillery ? N’attendez plus : devenez membre !

En devenant membre, vous avez accès à notre plateforme sécurisée exclusive aux membres où vous retrouvez des capsules ethnohistoriques : des Sillerois et Silleroises vous partagent leurs souvenirs quant aux loisirs d’hiver à Sillery !


Demain, nous vous offrirons un nouveau cadeau. Restez à l’affût !

Vous souhaitez continuer de retrouver l’actualité liée à notre calendrier de l’Avent ? Consultez notre section « nouvelles » !
Vous aimeriez interagir avec nous ? Consultez notre page Facebook !
Joyeuses Fêtes !

Évènements à venir