Trêve de Noël 1914_SHS

Calendrier de l’Avent, jour 18 : La trêve de Noël 🎁

Malheureusement, depuis que l’humanité existe, les différentes luttes pour la survie de notre espèce ont entrainé de nombreuses guerres. Outre le déclenchement de ces guerres, des armistices et des signatures de traité de paix, un autre événement particulier au contexte de guerre peut susciter l’intérêt. En effet, de nombreuses trêves ponctuent les épisodes guerriers entre les états.

Qu’est-ce que la trêve de Noël ?

Cette tradition de marquer une pause des affrontements remonte à la sédentarisation des premiers peuples. En effet, le calendrier des travaux aux champs ainsi que des récoltes dictait les périodes ouvertes à la guerre. Les combattants, n’étant pas des professionnels, devaient s’occuper de leurs activités agricoles. Par la suite, avec la soldatesque régulière, les calendriers de guerre furent gérés en fonction de la religion. Les prêtres des différents cultes et les oracles prédisaient les meilleurs moments pour débuter les hostilités. Cependant, même à cette époque, des pauses de combats étaient observées à des fins religieuses ou même lors d’autres célébrations, telles que les Jeux olympiques chez les Grecs.

 

Les règles de la guerre

Avec la naissance du christianisme, les règles de la guerre ont connu une certaine révolution. L’expansion du christianisme en Europe a divisé celle-ci en deux catégories d’Européens, les chrétiens et les païens. Donc, pour les chrétiens entre eux, il était interdit par l’Église de se faire la guerre lors de certains jours liturgiques (le dimanche, le mercredi des Cendres) ainsi que lors de certaines célébrations telles que la Pentecôte, Pâques, les jours de fêtes de saints et saintes, la Toussaint, la période de l’Avent, Noël et la Saint-Sylvestre. Ensuite, l’émergence de la primauté de l’État face à la religion resserra les pauses guerrières. Enfin, principalement après la Révolution française et l’époque des Lumières, ces trêves furent réduites comme une peau de chagrin.

 

Noël 1914 : la dernière trêve qui marque l’imaginaire collectif

La dernière trêve qui marque l’imagination collective est celle de Noël 1914. Déjà que les belligérants, et ce de chacun des côtés, dépeignent l’ennemi comme un monstre à abattre. Pour les Allemands, les Français sont « les poilus ». Ils sont jaloux de la défaite de la guerre franco-allemande de 1870. À l’inverse, les Français considèrent le « bosch » comme une brute difforme et sans culture.

Ainsi, une possibilité de pause du conflit était loin d’être acquise. Contre toute attente, une trêve eut bel et bien lieu. Cependant, celle-ci ne vint pas d’un accord de cessez-le-feu venant des états-majors, mais d’initiatives spontanées des soldats du rang. Le 25 décembre 1914, les soldats français, britanniques et belges entendirent des cantiques de Noël, Douce Nuit, Sainte Nuit, venant des tranchées allemandes. Ceux-ci s’aventurèrent dans le « no-man’s land », le territoire compris entre les deux lignes de front, et ils y aperçurent des arbres de Noël. Des soldats allemands sortirent de leur propre tranchée et invitèrent leurs ennemis à célébrer avec eux. Ainsi quelques échanges de présents, des visites réciproques des tranchées ennemies et des partages d’eau-de-vie et de cigarettes se sont réalisés pendant la journée. Finalement, les belligérants sont retournés chacun dans leur camp pour poursuivre leurs affrontements. Malheureusement pour ces soldats, n’ayant pu obtenir d’accord de leur état-major, ils ont subi des représailles. Certains se sont vus muter de régiment ou de bataillon et quelques cas se rendirent en cour martiale.

Joyeux Noël

 

Une adaptation cinématographique de la trêve de Noël 1914 ?

Ces divers événements ont inspiré la réalisation d’un film sur le sujet :

Joyeux Noël, de Christian Carion, 2015, 116 minutes. Disponible sur YouTube en version intégrale.


Demain, nous vous offrirons un nouveau cadeau. Restez à l’affût !

Vous souhaitez continuer de retrouver l’actualité liée à notre calendrier de l’Avent ? Consultez notre section « nouvelles » !
Vous aimeriez interagir avec nous ? Consultez notre page Facebook !
Joyeuses Fêtes !

Évènements à venir